Gastronomie,  restaurant

[Table] Déjeuner chez Accents Table Bourse

Vous vous souvenez peut-être de Romain Mahi et Ayumi Sugiyama, un duo sympathique et talentueux qui officie dans ce joli restaurant auquel Asiascope a consacré un article il y a un an. Pour les nouveaux venus, il n’est jamais trop tard pour une séance de rattrapage ICI . Entre temps , le beau travail de l’équipe a payé: l’établissement s’est vu récompensé d’une première étoile au Guide Michelin. C’est donc avec beaucoup de plaisir et une certaine dose d’excitation que j’ai poussé les portes d’Accents vendredi dernier pour découvrir leur menu déjeuner.

La salle.

L’entrée du restaurant

Elle est à l’image de la philosophie du restaurant: sobriété, élégance et convivialité. La couleur des murs évoque les sous-bois et la taille de la salle favorise une forme d’intimité (entre 35 et 40 couverts ). L’établissement était complet lors de notre repas, mais le bruit reste raisonnable, et les conversations privées. On se sent à l’aise, et accueilli dans un lieux chaleureux avec le sourire par Étienne Billard, le sommelier.

La carte.

Nous avons opté pour un menu 3 temps  à 39 euros (entrée, plat , dessert) amplement suffisant pour découvrir l’univers culinaire des chefs.

On nous sert tout d’abord en guise de mise en bouche un printanier velouté de laitue, à la texture légère et fondante.

 

Je choisis de commencer avec un pâté en croûte, foie gras et poulet de 100 jours. Cet incontournable de la cuisine française est mon péché mignon, et je ne suis pas déçue: la tranche est généreuse , dorée et servie avec une réduction dont l’acidité discrète contrebalance efficacement le gras du pâté. Mon compagnon de table opte quant à lui pour la sucrine braisée, chorizo, clémentine et céleri. C’est une entrée en matière délicieuse et fraîche. L’agrume s’accorde avec merveille avec la douceur de la sucrine . Ce plat a ce qu’il faut de peps et de gourmandise pour donner envie de passer à la suite . J’ai beaucoup aimé l’énergie de cette assiette.

Pâté en croûte ,gourmand et généreux
Sucrine braisée, dynamique et délicieuse

Nous continuons avec un cabillaud sauvage, asperge blanche et purée d’algues, ainsi qu’un poulet de 100 jours, carotte, cumin et viennoise d’herbes. Le poulet a un bon goût fermier , la purée de carotte est légère est fondante et la viennoise d’herbes habille avec élégance la volaille gourmande. L’assiette est belle , équilibrée et d’une efficacité redoutable. Avant de vous en rendre compte, le plat a disparu et il ne vous en reste que son souvenir évanescent sur les papilles. Je goûte le poisson de mon compagnon de table et je m’étonne qu’il ai résisté à la tentation de finir le plat pour me laisser y goûter. Le cabillaud est cuit à la perfection: La chair est nacrée et fondante. La purée de ratte aux herbes est légère comme un nuage et complimente avec sobriété le poisson. Il s’agit une nouvelle fois d’un plat dont tout les éléments sont maîtrisés pour se parler en harmonie dans l’assiette. Une véritable réussite.

Beau poulet jaune, purée carotte cumin.

 

Magnifique cabillaud à la chair nacré.

Je déguste de temps en temps le pain croquant accompagné de son beurre, fumé maison. Difficile de leur résister!

Le beurre, fumé maison, un délice!

Pour conclure arrivent les desserts: Rhubarbe marinée, vinaigre de grenade et mousse de lait, et meringue moelleuse , ananas, émulsion coco, sorbet fenouil citron. Les desserts d’Ayumi sont légers, réfléchis mais gourmands. Mon cœur penche vers la meringue ananas, fraîche et pêchue, car j’ai été très agréablement surprise par l’association fenouil agrume. Je n’aime vraiment pas le fenouil d’habitude car je trouve son goût anisé bien trop fort, mais je l’ai senti ici adouci. La chef pâtissière montre sa maîtrise des saveurs et son sens de l’équilibre: on ressent chaque note des ingrédients et le tout n’est pas trop sucré. Ses desserts concluent le repas sur un air de fraîcheur très agréable.

Rhubarbe marinée au vinaigre de grenade, mousse de lait

 

Meringue moelleuse , sorbet fenouil citron, mon dessert coup de coeur.

On nous sert avec le café un aérien chiffon cake et une chantilly passion, point final de ce déjeuner mémorable.

Il y a une belle continuité entre les plats de Romain Mahi et les desserts d’Ayumi Sugiyama. On ressent l’alchimie qui s’opère entre les deux chefs , et la vision commune qu’ils ont de la cuisine.  Le menu est cohérent , et je pense qu’il faut beaucoup de maîtrise pour réussir avec autant de brio à offrir des plats sobres mais aux saveurs efficaces. Ce que j’ai également apprécié de mon expérience, c’est  l’atmosphère du restaurant. On se sent à l’aise dans ce restaurant discret et chaleureux, le personnel de salle , assisté parfois par Étienne le sommelier et Ayumi qui parfois apporte ses desserts est souriant, à l’écoute, et efficace. En bref, une étoile bien méritée pour une table élégante et audacieuse.

Accents table Bourse

24 rue Feydeau
75002 Paris 2, métro Bourse

tel: 01 40 39 92 88

Horaires

Déjeuner du Mardi au Samedi de 12h00 à 14h00

Dîner du Mardi au Samedi 19h00 à 22h00

Fermeture Dimanche et Lundi

Menu déjeuner

3 temps 39 euros

4 temps 52 euros

Please follow and like us:
error

1761total visits,11visits today

3 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *