Japan Expo, jour 1. A la découverte de l’enka avec Misaki Iwasa!

C’est parti! Aujourd’hui marque le coup d’envoi de Japan Expo , L’évènement manga et culture japonaise qui attire chaque année des milliers de visiteurs à Villepinte. 4 jours , et une superficie impressionnante consacrés au manga, anime, mais aussi au tourisme et à la culture traditionnelle japonaise. Ce rendez-vous désormais incontournable des amoureux du Japon prend une dimension toute particulière cette année, en donnant le coup d’envoi de Japonismes 2018, une série d’évènements culturels qui célébreront les 160 ans des relations diplomatiques entre le Japon et la France. Tout au long de ces 4 jours riches en showcases, dédicaces et rencontres, Asiascope a choisi d’aller à la rencontre d’artistes japonais invités au salon, et de vous les faire découvrir.

Pour notre premier portrait, c’est une charmante ambassadrice qui ouvre le bal:ancienne membre du célèbre groupe AKB48, Misaki Iwasa est en effet en passe de devenir une habituée du salon . Depuis 2012, la jeune chanteuse poursuit une carrière solo dans le monde de l’enka, un style musical populaire et traditionnel. Elle s’est prêtée avec grâce au jeu des questions/réponses pour Asiascope.

Misaki Iwasa, ambassadrice de la culture traditionnelle. Crédit photo: asiascope.fr

 

Asiascope: Bonjour!Vous avez été désignée cette année reporter officielle des évènements traditions et cultures du salon. Que représente cette fonction pour vous?

Misaki Iwasa: Je suis très heureuse de pouvoir participer à un évènement de cette envergure, et d’y être invitée. C’est la 3ème fois que je viens à Japan Expo. Je suis en effet venue pour l’édition de Marseille l’année dernière, et également au Parc des Expositions en 2016. Je me réjouit tout particulièrement de revenir dans le cadre de Japonismes 2018.

A: Vous êtes effectivement déjà venue à plusieurs reprises  au festival. Que représente t’il pour vous?

MI: Japan Expo est pour moi un endroit unique qui me donne l’occasion de rencontrer des gens que je ne pourrais pas rencontrer dans d’autres circonstances. J’ai fait tout à l’heure une dédicace et j’ai revu des personnes que j’avais rencontré il y a deux ans.Je suis donc heureuse de les revoir, et c’est également pour moi une très bonne opportunité de transmettre ma passion de l’ enka.

A: A ce sujet, pourriez-vous nous parler de ce qui vous a attiré vers l’enka, vous qui faisiez carrière dans le fameux groupe d’idols AKB48?

MI: J’ai toujours voulu devenir chanteuse, depuis toute petite. J’ai intégré les AKB48 et je suis devenue idol, mais lors d’un tournoi de karaoké organisé par le producteur M Akimoto, j’ai chanté de l’ enka. Cela l’a beaucoup surpris, et il m’a incité à m’y lancer pour de bon. Pour l’expliquer à vos lecteurs, l’enka est un genre traditionnel japonais, que je comparerais à ce que vous appellez en France “chansons”* (* NDR: c’est-à-dire ce que l’on désigne en France par “chansons populaires” , du style Piaf, Brassens ou Brel. Un genre musical au charme légèrement suranné, et apprécié des couches populaires)

A: l’enka est un genre peu connu en-dehors des frontières japonaises. Pensez-vous qu’il est possible de le faire mieux connaître à l’étranger?

MI:J’ai eu l’occasion de me produire  en France et à Londres, et à chaque fois, les réactions ont été très encourageantes et positives. Je pense qu’il est tout à fait possible d’intéresser des personnes qui n’en ont jamais entendu auparavant. Je ne suis pas sûre de pouvoir y arriver seule, mais je ferais de mon mieux!

A: A cette fin, aimeriez-vous avoir l’occasion de vous produire en concert en France?

MI: Oui, tout à fait! Pour l’instant, je viens en tant qu’invitée de Japan Expo, mais j’aimerais beaucoup  également faire des représentations en-dehors de ce cadre, et faire un concert d’enka.

A: Un dernier mot pour  nos lecteurs?

MI:Je pense que parmi vos lecteurs, certains connaissent déjà l’enka. Pour tous les autres qui ne sont pas familiers avec ce genre musical, j’espère que cet entretien vous aura permis de le découvrir et de vous y intéresser. N’hésitez pas à découvrir mes chansons!

A: Merci!

MI: Merci à vous!

 

Bien qu’aux antipodes des chansons pop qui l’ont fait connaître au sein d’AKB48, l’enka est un genre musical dans lequel Misaki Iwasa excelle. Découvrir ce répertoire vous donnera l’occasion d’avoir un aperçu mélodique de la culture populaire japonaise. La jeune chanteuse sera en showcase demain avec Cécile Corbel, n’hésitez pas à aller les écouter!

Please follow and like us:

2493total visits,1visits today

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Website Protected by Spam Master