Corée,  évènement,  Gastronomie

[Restaurant événement] Une cuisine coréenne étoilée à Maison de Corée.

Mardi soir à Paris avait lieu l’inauguration d’un restaurant éphémère au concept inédit. En effet, la marque Maison de Corée a confié les manettes d’un pop-up gastronomique au chef Lee, étoilé au guide Michelin , jusqu’au 15 novembre prochain. Les convives pourront déguster la cuisine fusion du chef, mais également les délicieux cocktails à base de soju d’Albert Lee, bartender chez Alice, un bar situé dans le quartier très select de Gangnam à Séoul. Le tout dans une atmosphère propre à la capitale coréenne, faite de musique, de breuvages délicieux et de nourriture moderne et raffinée. Pour parfaire l’immersion totale, l’œuvre digitale de Noé Alonzo accompagnera l’expérience culinaire des convives en les plongeant dans les rues de Séoul.

A cette occasion , Asiascope a rencontré le chef Lee  qui nous ont expliqué comment cette folle aventure a commencée.

Rencontre avec le Jun Lee, chef du restaurant SOIGNE à Séoul.

Le chef LEE
Crédit photo: Ssak Communications

Asiascope: Comment a démarré l’aventure restaurant SOIGNEXMaison de Corée?

Chef Lee: J’ai été contacté par les dirigeants de Maison de Corée il y a quelques mois, ils m’ont expliqués le principe et j’ai pensé que ce serait une bonne occasion de présenter ma cuisine. De plus, j’ai une véritable passion pour les restaurants éphémères. J’ai été le premier à proposer ce type d’établissements en Corée. J’en avait déjà monté plus de 15 avant d’ouvrir mon restaurant. Les pop-ups expriment vraiment qui je suis, donc ça fait sens pour moi de me retrouver ici à Paris pour cet événement. C’est une entreprise qui m’est familière.

Avez-vous une relation particulière avec la France?

Chef Lee: C’est la première fois que je viens en France. J’ai fait ma formation à New York, au restaurant Per Se  avec le chef Thomas Keller, c’est là que je me suis familiarisé avec la cuisine française , et que j’en suis tombé amoureux. Paul Bocuse est bien sûr un modèle.

Aurez-vous l’occasion de dîner à de célèbres restaurants parisiens, malgré votre emploi du temps chargé?

Chef Lee: Oui, nous avons prévu d’aller à l’Arpège (NDR: le restaurant d’Alain Passard), et au Cinq (NDR: restaurant de Christian Le Squer ). J’aimerais aussi dîner à L’Astrance ( NDR:restaurant de Pascal Barbot). Je veux essayer le plus de restaurants possible.

Concernant le menu que vous allez proposer ici, comment l’avez-vous élaboré?

Chef Lee: Ma cuisine est une alliance entre des ingrédients coréens, la technique française et la philosophie américaine. Ce soir nous vous proposerons des canapés français, mais interprétés à la coréenne. Pour le dîner qui sera à la carte dans les prochains jours, les recettes seront basées sur les plats de mon restaurant SOIGNE.J’ai choisi des plats qui représentent le mieux la philosophie de mon établissement. Son concept est très particulier: le menu change constamment et s’articule en épisodes qui s’organisent autour d’un thème, comme une série télévisée. Nous avons fait une compilation des plats les plus emblématiques de ces épisodes pour les proposer à Paris.

Pour moi, la cuisine doit avoir une histoire, un contexte. Sinon, ça ne reste juste que de la nourriture. Ça ne vous marquera pas . Les bons plats doivent rester dans votre mémoire et devenir de bons souvenirs.  Je veux que les convives suivent une histoire, tout en appréciant des mets délicieux. J’aimerais que les parisiens découvrent l’histoire que je vais leur raconter, ou qu’ils se créent leur propre récit autour de mes plats.

Un des dîners proposés par le chef Lee

Le 5 novembre, les clients auront l’occasion de déguster un dîner à 4 mains avec le chef Younghoon  Lee (restaurant le Passe-temps à Lyon). Comment se passe votre collaboration?

Nous sommes amis et nous connaissons bien. Quand j’ai su que nous allions ouvrir un restaurant à Paris, j’ai tout de suite pensé à lui. L’idée nous est venue naturellement. Le menu est décidé à 70%, le reste se fera selon l’inspiration du moment. C’est vraiment excitant pour moi, cette part d’improvisation.

Envisagez-vous dans le futur d’ouvrir un restaurant en France?

C’est mon rêve. Je suis le genre de personne à ne pas vouloir me cantonner à un seul pays, à un seul endroit. C’est sans doute pour cela que je fais autant de pop-ups. Je veux toujours bouger, évoluer, aller de l’avant. Je veux travailler bien sûr à mon restaurant à Séoul, mais aussi me développer à l’étranger. La cuisine raffinée coréenne reste encore assez confidentielle, et je pense que ce serait l’opportunité rêvée de montrer ce que je sais faire.

J’espère que les convives qui viendront au restaurant découvriront avec un regard neuf cette nouvelle haute cuisine. La cuisine française est très réputée, mais il existe d’autres  cuisines raffinées, des goûts différents et surprenants. J’aimerais leur donner envie de rechercher ce qui se passe sur la scène culinaire coréenne. Ce serait un succès pour moi.

Merci!

Merci à M Kim pour la traduction de l’entretien.

Vous avez jusqu’au 15 Novembre pour découvrir la cuisine innovante du chef Lee. De nombreuses animations seront proposées, telles qu’une soirée spicy challenge et un karaoké endiablé . Dépêchez-vous de réserver, certaines dates sont déjà sold-out!

Maison de Corée, de Séoul à Paris

80 rue des Tournelles

75003 Paris

Tous les jours 12h/14h30 et 19h/22h

Réservation: Maison de Corée

Pour voir des photos de la soirée d’inauguration, direction mon compte Instagram!

Please follow and like us:
error

2115total visits,1visits today

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *