actualité,  culture,  manga

[Manga]La trilogie du samedi: Spécial Ki-oon édition.

Cette semaine, la trilogie met à l’honneur les éditions Ki-oon ! Asiascope vos propose une sélection de titres palpitants st surtout émouvants, à découvrir d’urgence !

Act -Age. Shiro USAZAKI/Tatsuya MATSUKI

ACT-AGE © 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc

Genre : Kei, ou la passion du théâtre.

Série en cours, 2 volumes parus.

Vous connaissez sûrement l’adage sur le monde du spectacle :dans cet univers impitoyable, il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus. C’est pourtant dans ce panier de crabes que la jeune Kei souhaite se lancer et devenir la nouvelle étoile montante.Au départ, davantage par nécessité que vocation, car cette jeune lycéenne doit élever au prix de grands sacrifices ses jeunes frères et sœurs. Son chemin croise celui de Sumiji Kuromaya , un réalisateur excentrique qui voit en elle la future star de son prochain film. Seulement, avant de pouvoir devenir une actrice hors-pair, Kei a beaucoup à apprendre, et surtout, à ne pas se perdre dans ses rôles dans lesquelles elle se jette à corps perdu, au mépris de sa santé mentale…

ACT-AGE © 2018 by Tatsuya Matsuki, Shiro Usazaki / SHUEISHA Inc.

Si ce synopsis de départ vous rappelle quelque chose, c’est normal ! Le trope de la jeune fille qui apprend , évolue , se forme sous la tutelle d’un homme plus agé , un peu étrange mais plein de sagesse est très connu. Un exemple classique est bien sûr « My fair lady », et plus récemment (quoique , 1976 quand même…) l’intrigue est proche du manga fleuve « Glass no Kamen », dont l’héroïne suit un chemin semé d’embûches pour jouer un rôle mythique, sous la houlette d’un pygmalion mystérieux. Act-age réussi à s ‘approprier ce trope familier avec des personnages bien construits : Kei est une héroïne résiliente qui apprend petit à petit à apprivoiser ses émotions qui sont chez elle bien (trop) souvent à fleur de peau. Les gens qui gravitent autour d’elle, alliés ou ennemis sont suffisamment intéressants pour donner de l’épaisseur à l’initiation de la jeune lycéenne. Les deux premiers volumes arrivent à planter les bases et à donner envie aux lecteurs de s’attacher à Kei et de suivre sa quête vers le sommet. Act-Age s’annonce donc comme une série palpitante sur le monde du spectacle, cruel mais si attirant !

Shino ne sait pas dire son nom. Shuzo OSHIMI

© Shuzo Oshimi 2013 / Ohta Publishing Co.

Genre : Roman d’amitié

One-shot.

Jour de rentrée pour Shino, qui entre au lycée. Elle a toutes les raisons d’être nerveuse, mais Shino redoute plus que tout de se présenter à ses nouveaux camarades : en effet, elle ne parvient pas à dire son nom. Ce premier jour est donc une catastrophe , car son handicap révélé au grand jour l’empêche de se faire des amis, et l’isole dans sa classe. Pourtant, elle rencontre Kayo, qui lui propose un projet musical qui pourrait bien changer le cours des choses…

© Shuzo Oshimi 2013 / Ohta Publishing Co.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que chez Ki-oon, on sait sélectionner des titres sensibles et vrais sur les thématiques du handicap ( A silent voice par exemple). Ce one shot sait capter avec sensibilité le mal-être adolescent. Shino souffre effectivement d’un trouble de la parole, mais il est l’expression de sa profonde timidité, et de la pression que l’on éprouve de devoir se faire accepter de ses pairs. L’auteur nous montre qu’il faut avant tout accepter ce que l’on est et qui on est, même si l’on ressent la sensation d’être à contre-courant. C’est une belle histoire d’amitié, un peu douce-amère, très bien racontée et illustrée, basée sur la propre expérience de l’auteur. Cela explique sûrement pourquoi cette histoire sonne si juste. Une jolie lecture, pleine d’émotion.

Les Temps Retrouvés. Kei FUJII/ Cocoro HIRAI

© Fujiigumi, Cocoro Hirai / Ki-oon

On finit la trilogie avec un grand coup de cœur. Après « Sous un ciel nouveau » , récompensé par le prix ACBD Asie 2018, Kei Fujii nous offre à nouveau un opus offrant la part belle à un couple de personnes âgées et leur romance inattendue. Ippei et Kotoko ont bien vécu : un mariage, des enfants, des deuils … A 70 ans, que peut bien encore leur réserver la vie ? Et pourtant, c’est avec surprise qu’Ippei se rend compte qu’il est bel et bien tombé amoureux de Kotoko, cette ancienne enseignante qui joue du piano au centre de 3ème âge de la ville. Mais comment aimer librement quand on a l’impression que votre temps est passé, et que l’on trahit ceux qui nous ont quittés ? Comment faire comprendre aux enfants adultes qu’il n’y pas d’âge pour être heureux ?

© Fujiigumi, Cocoro Hirai / Ki-oon

C’est un chemin émouvant , parfois douloureux pour notre couple de retraités sur lequel Kei Fujii nous mène avec pudeur, affection et réalisme. C’est l’histoire d’une renaissance, d’une quête de liberté et de dignité . C’est l’histoire d’un choix, pas toujours compréhensible pour les proches de Kotoko et Ippei, le choix de vivre sa vie comme on l’entend, même si le temps est compté. Cocoro Hirai dessine des personnages aux rides profondes comme leur expérience, que l’on a plaisir à découvrir en couleur. Il est rare de voir des personnes âgées aussi bien mises en scène à l’automne de leur vie, et de les voir s’aimer avec une telle évidence , et une telle simplicité. Vous l’aurez compris, « Les Temps Retrouvés » est à lire absolument, vous serez touchés par le profond humanisme de Kei Fujii et l’affection qu’il porte à ses personnages.

Voilà ma sélection pour cette édition spéciale Ki-oon ! Courrez-vite chez votre libraire favori pour découvrir ces titres, et n’hésitez pas à commenter sur le blog ou sur le compte Instagram . Bonne lecture !

Please follow and like us:
error

3114total visits,50visits today

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *